La montagne à Roméo

"Je crois qu'en utilisant des matériaux recyclés de manière inattendue, la survie de ces matériaux devient héroïque et leur transformation de l'objet en Art s'inscrit dans un processus mythologique". Glen LeMesurier, artiste sculpteur


Au hasard d'un tournant, trouver au milieu de la forêt des oeuvres inattendues et improbables. Elles ressemblent en ces lieux à des apparitions. Les herbes et les fleurs les couvrent d'attention tandis que les arbres semblent vouloir leur faire toute la place.


Cette forêt, c'est celle de mon enfance, en face la maison familiale, où jadis, je m'y aventurais avec mes frères et soeurs pour y vivre nos vies d'enfants. C'est celle aussi où mon père a marché pour y ramener à l'occasion une génisse égarée. En m'y promenant, c'est un peu dans mes pas d'enfants que je marche.


Cette forêt, nous l'appelions la montagne à Roméo. Elle ne nous a jamais appartenu, mais nous l'habitions tout comme elle nous habitait. Puis, le village l'a racheté et l'a transformé en parc régional, sauvant ainsi 210 hectares de la spéculation foncière. La forêt a pu ainsi poursuivre son oeuvre tandis que d'autres, venues d'ailleurs s'y sont réfugiées. Glen LeMesurier, un sculpteur autodidacte de Montréal, originaire de la Gaspésie, recycle ferraille, boulons, roues, tuyaux, ressorts et les force à s'unir pour devenir autre chose.


Cet autre chose, c'est à nous de l'imaginer, car ses oeuvres ne portent pas de nom; elles surgissent de la forêt et nous questionnent sur la raison de leur existence. Mais tout comme la forêt existe par elle-même pour elle-même, se pourrait-il que ces sculptures n'aient d'autres messages que celui de la beauté et de cette infinie possibilité de se recréer? Il y a pourtant celle-là au milieu de la clairière qui m'a interpellé plus que toutes autres. J'avais l'impression d'avoir découvert une sorte de boite à musique géante; une étrange impression qu'elle racontait l'histoire de cette forêt, l'histoire du monde, la mienne aussi. Tout y était inclus, les boulons, la chaine, la roue et nos espoirs.


"Mon travail avec des objets recyclés, des rebuts, des matériaux récupérés, répond non seulement à des préoccupations historiques et écologiques, mais devient aussi pour moi une méthode d'inclusivité." Glen LeMesurier
















44 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout