La vallée Ruiter

"La peau agit comme une barrière, mais quand j'entre dans le bois, la peau n'existe plus. Il n'y a plus de barrière". Stansje Plantenga


Nichée dans les Cantons de Potton, la vallée Ruiter est bordée par les monts Sutton. Elle abrite la diversité: des orignaux, des ours noirs, des lynx roux ainsi que des loutres et des visons. Lors de notre passage, aucun signe d'eux, mais un oeil aguerri aurait détecté tous ces petits bouts de branches rongées, ces écorces griffées et ces traces sur le sol. Dans cette parcelle de terre boueuse, une trace de mon pied côtoie celle d'un animal au passage récent. Nous aurons existé sur cette terre au même moment.


Avant de franchir le dernier cap de sa vie, Robert Shepherd avait un rêve; protégé ces 700 acres d'arbres, de montagnes et d'animaux; "le faucon pèlerin aura encore de larges espaces pour lancer son cri" se plaisait-il à penser. Sa conjointe, Stansje Plantenga, aurait pu en hériter, mais c'était également son souhait de léguer cette vallée à une fiducie foncière vouée à sa conservation tout en offrant ses sentiers aux marcheurs cherchant un refuge provisoire le temps d'un moment. Stansje s’est donné la mission de sauver toute la vallée pour la protéger contre un trop grand développement immobilier. Mais les bénévoles sont fatigués et le combat n'est pas gagné. Triste de penser qu'il faille protéger la nature de nous-mêmes.


En forêt, nous ne devrions rien prendre et ne rien ajouter si ce n'est que de prendre son temps, son souffle et conscience de sa beauté fragile. Suivre les sentiers comme une marque de respect envers nos semblables que sont les animaux, les arbres, les plantes. Je dis semblables parce qu'ils le sont: des êtres vivants qui partagent avec nous cette planète unique remplie de poésie.









36 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Un monde