Toucher à sa fin

Dernière mise à jour : janv. 1


Dans un atelier pour apprendre à vivre, on demande aux participants d'écrire les messages qu'ils veulent laisser s'il ne leur restait qu'une heure à vivre. Cette lettre, s'ils le souhaitent, serait ensuite ouverte par leurs proches après leur décès. À l'approche de la mort et même de l'idée de la mort, il semble que les choses s'éclaircissent et l'essentiel devient visible.


Alors que la fin de l'année est à nos portes, j'ai imaginé que 2020 puisse nous écrire une lettre et nous livrer quelques messages avant de passer le flambeau à 2021.


La lettre de 2020 serait écrite sur du papier recyclé et d'une main quelque peu hésitante...


" Ma fin approche. Je dois avouer que moi-même j'ai bien hâte de m'en aller tellement je suis fatiguée. Peu de gens vont me regretter et je les comprends. Mais sachez qu'à travers vos larmes, vos inquiétudes, vos peurs, vos découragements, vos frustrations, je vous ai vu. J'ai vu vos gestes d'amour et de bienveillance envers vos semblables et aussi parfois envers vous-même. J'ai bien entendus tous ces appels que vous avez faits à vos parents et à vos amis et tous ces plats que vous avez préparés en double et ces pots de betteraves qui ont été reçus comme un cadeau précieux. Et tous ces masques que vous avez fabriqués et partagés autour de vous. Je les ai vus ces parents s'occuper de leurs enfants avec courage et grande imagination. J'ai bien vu toutes ces personnes âgées regarder par la fenêtre leurs proches venus leur apporter du réconfort et des bonbons. J'ai lu tous les messages de réconfort envoyés aux familles endeuillées et esseulées. J'ai ressenti votre compassion envers tous ceux au front auprès des plus vulnérables. Même avec vos masques, je les ai aperçus vos sourires à la caissière de l'épicerie et au voisin d'en face. Et à tous ces animaux qui vous ont tenu compagnie et au chaud durant ces temps sombres, sachez que leurs regards bienveillants vont me manquer.


Évidemment, j'ai pris aussi connaissance des ressentiments et des protestations qui vous ont profondément divisés; c'est sûr que je n'ai pas aidé. Je ne vous apprends rien en vous disant ceci, mais je vous le dis quand même: à la fin, ce ne sont pas vos opinions tranchées dont vous vous souviendrez, mais des liens que vous aurez créés et de ceux que vous aurez rompus.


À choisir, j'aurais voulu vous offrir mieux comme année, mais puisqu'il en est ainsi, levez votre verre à ma santé, enfin ce qu'il en reste, car tout n'aura pas été vain. Bonne chance à vous et à 2021. "


2020






60 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Un monde