À Propos/About

 

Les routes sont nombreuses mais éphémères. Qu’arrive-il à celles que nous décidons de ne pas emprunter? Disparaissent-elles dans le brouillard ou s’offrent-elles à d’autres? Doit-on choisir la moins fréquentée ou la plus à découvert? Est-il possible de recroiser cette route à nouveau et cette fois-ci, décider de la prendre? 

 

En 2016, une route s’est présentée à nous. Elle n’est pas arrivée seule par hasard; longtemps avant notre boussole peinait à indiquer le Nord et l’horizon était peu visible tellement la routine s’était installée pour de bon. Il a fallu débroussailler le paysage et sortir des tranchées pour voir ce qui se cachait derrière les bosquets. L’image de l'iconique Airstream, une caravane conçue à la fin des années 1920 par l’américain Wally Byam, nous est passée sous les yeux. Un objet d'un incroyable design fait pour durer et inspiré.

 

Voilà que l'idée de partir sur la route a fait son chemin du coeur vers la tête et en août 2016 on faisait l'acquisition de notre caravane qu’on baptisa un peu présomptueusement La Bohémienne. 

 

Après quelques séjours, nous avions déjà la piqûre. Ce projet combinait notre goût du voyage, le plaisir de la route et les possibilités de photographie. C’est ainsi qu’une autre idée a germée comme un tournesol au soleil: et si on vendait la maison, qu'on réduisait au maximum nos dépenses et nos avoirs et qu'ainsi, on puisse quitter nos emplois respectifs et voyager plusieurs mois par année et en profiter tandis que nous étions encore en forme et capable de le faire? Pourquoi attendre? 

 

Ainsi donc, à l’été 2018, on vendit notre maison dans l’Outaouais et nous sommes déménagés à Montréal dans le sous-sol de la mère de mon conjoint Denis. Ma fille et son conjoint habitaient déjà au deuxième et notre arrivée vint perpétuer la vocation de cette maison qui avait toujours abrité des membres de la même famille. 

 

En choisissant cette route, d’autres se sont présentées à nous. En commençant par ce blog (www.airstreamlabohemienne) que j’ai d’abord créé pour raconter nos différents voyages et qui s’est par la suite transformé en un lieu pour exprimer mes réflexions sur les choses de la vie et du quotidien. 

 

Je retiens jusqu'à maintenant plusieurs choses de ce projet mais la plus importante est que notre pensée évolue constamment en autant que nous demeurons ouverts à explorer, à s’améliorer. Rien n’est immuable. Tout change.

 

************************