Le sens de l'observation 1

 

"The camera is an instrument that teaches people how to see without a camera" Dorothea Lang

 

La lumière. Photographie, un nom formé des éléments d'origine grecque, photo et graphie, qui signifie littéralement "écriture de la lumière". Mais en réalité, la photographie c'est davantage comme un outil de reproduction à partir d’un original (comme la lithographie). Ceci étant dit, la lumière est l'élément de base de la photographie; elle révèle ce qui a lieu d'être révélé et sculpte le monde et ses objets.

 

Ses humeurs changeantes varient en fonction de l'heure du jour, du temps de l'année et de l'endroit où l'on se trouve. Elle ne se laisse pas apprivoiser facilement. Il faut savoir observer. Cela s'apprend, mais ça demande du temps et de la pratique. La lumière du matin et du crépuscule, douce et chaude glisse comme de la lave tandis que celle du midi, plus crue et directe, éblouie par son intensité. 

 

Une des façons d'aiguiser son sens de l'observation, c'est de suivre la lumière. Dans les exemples ci-dessous, c'est comme si un projecteur s'était soudainement allumé pour éclairer un objet qui autrement serait resté dans l'ombre. Il ne s'agit pas ici de photographies esthétiques ou "instagramable", mais de quelque chose de différent. 

Révéler la splendeur d'un coucher de soleil peut être ardu ; il est rarement aussi spectaculaire que dans la réalité. Et puis tout à coup, l'on se retourne et l'on aperçoit des enfants et leurs ombres allongées, comme pour illustrer qu'ils finiront par grandir. Observer, c'est aussi regarder dans la direction opposée.

Le cadrage de la photo.Observer, c'est aussi choisir. Ce que l'on décide de ne pas inclure dans une photo est aussi important que ce que l'on inclut. Avec le temps, il est possible de développer son regard et saisir l'importance d'un angle plutôt qu'un autre. Donner de l'importance à une chose se révèle être un choix bien personnel; ça devient en quelque sorte le style du photographe. Le cadrage peut aussi permettre de raconter une histoire en laissant au spectateur le loisir de l'adapter selon son imaginaire. Laisser deviner la suite à donner.