Le refuge/The refuge

Dernière mise à jour : 6 août 2018

Il existe quelque part en Abitibi, dans le fond des bois, un refuge; un lieu où se rassemblent des êtres qui s'y savent acceptés.


Un refuge pour les éclopés, les laissés-pour-compte, les orphelins et les rejetés. Ils arrivent amochés, blessés et démunis, pratiquement laissés pour mort.

On les recueille, on les soigne, on les nourrit et on leur donne de l'amour. On leur donne même un nom, question de mieux les apprivoiser.


Certains, plus chanceux, retourneront d'où ils viennent, prêts à reprendre le cours de leur vie, une fois les blessures cicatrisées. Les autres, trop amochés, passeront le reste de leur vie au refuge. Ils ne peuvent plus vivre à l'air libre, la vie dehors étant sans pitié pour les rescapés.


J'ai quand même surpris le regard de certains d'entre eux se portant au-delà de leur cage dorée. Mais leur mission désormais est tout autre. Aller à leur rencontre c'est comprendre le sens du mot compassion. Peu importe leur taille, leur handicap ou leur apparence, tous sont acceptés et secourus.


Chaque année, c'est plus de 150 animaux sauvages qui ont droit à une deuxième chance. Puissions-nous nous en inspirer.



(Visite du Refuge Pageau, Amos, Abitibi)


Voir Album photo le refuge





There is somewhere in Abitibi, in the depths of the woods, a refuge; a place where you know you will be accepted as you are.


A refuge for the crippled, the abandoned, the orphans and the rejected. They arrive amocated, wounded and destitute, practically left for dead.


They are collected, cared for, fed and given love. They are even given a name to better tame them.


Some, luckier, will return from where they come, ready to resume the course of their lives, once the wounds healed. The others, too bitter, will spend the rest of their lives at the shelter. They can no longer live in the open air, the life outside being without mercy for the survivors.


I still caught the eye of some of them going beyond their golden cage. But their mission is now different. Meeting help us understanding the meaning of the word compassion. Regardless of size, disability or appearance, all are accepted and rescued.


Each year, more than 150 wild animals are eligible for a second chance. May we be inspired by it.


(Visit Refuge Pageau, Amos, Abitibi)


See Le refuge photo album

73 vues1 commentaire

Posts récents

Voir tout