Les grandes prairies/The vast prairies

Dernière mise à jour : 21 août 2019

C'est comme l'image qu'on s'en fait: de vastes prairies, à perte de vue, sans début ni fin. On pourrait vraiment croire vue d'ici que la terre est plate.



Sous le vent, les champs de blé font la vague et les cigales se foutent des fourmis en chantant à tue-tête. Ces terres de graminées portent en leur sein le pain de demain. Le ciel est immense mais se voile comme pour annoncer une trêve. Mais en fait, ce sont les dragons des territoires voisins qui crachent le feu brûlant les forêts et dont les particules sont portées jusqu'ici. La terre et les fées ont soif mais les dieux se sont enfuis.


Étrangement, je ne me sens pas dépaysée. Ça sent la terre de chez nous. Je pourrais presque voir mon père debout dans les champs guetter la direction des vents et prédire le temps qu'il fera demain; le vent vient de l'ouest ma fille, il fera beau demain. T'as raison papa, il fera beau.


It's like the image we have: vast prairies, as far as the eye can see, without beginning or end. One could really believe from here that the earth is flat. In the wind, the wheat fields make waves and the cicadas do not care about ants while singing at the top of their voices. These grasslands carry within them the bread of tomorrow. The sky is huge but is sailing as if to announce a truce. But in fact, it is the dragons of the neighboring territories that spit fire burning forests and the particles are carried here. The earth and the fairies are thirsty but the gods have fled. Strangely, I do not feel out of place. It smells of home soil. I could almost see my father standing in the fields watching the wind direction and predicting the weather tomorrow; the wind is coming from the west my daughter, it will be sunny tomorrow. You're right dad, it will be sunny.

49 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout