Cent sentiers

"Je me suis promené dans les bois et je suis ressorti plus grand que les arbres"

Henry David Thoreau


Se retrouver sur ces sentiers cent fois battus. Chaque fois, se surprendre d'y trouver ce que l'on ne savait pas avoir perdu. Retrouver la raison du monde et la nature des choses. Comprendre le sacrifice des arbres tombés et l'envie des champignons de s'y attacher. Saisir les nuances de vert; capter les odeurs d'houmous furtives; observer les crapauds camouflés; entendre l'eau suivre son cours.


Avoir l'impression d'être observé de mille regards indifférents.


Cette forêt n'est pas de ce monde; elle est le monde. Tout y est. Nous y entrons sur la pointe des pieds, le regard baissé. Puis, après un certain temps rempli de silence, des fils se tissent de partout et nous rattache à elle. La forêt nous reconnaît comme l'un des leurs et nous l'acceptons. Rien à prouver, personne à convaincre.


C'est cent sentiers qu'il me faudra donc marcher. Cent pensées, cent amour et cent détours. Des sentiers sans fin.


*Sentiers de la Vallée Ruiter









42 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout