De distance en distance

Prendre ses distances, c'est voir petit-fils à travers une fenêtre et tenter de se remémorer son odeur.

C'est assister à la "grande messe" tous les jours à 13 heures; séparés, mais ensemble.

C'est faire une sortie à l'épicerie, en apnée.

C'est prendre des nouvelles de ses parents, emprisonnés.

C'est trouver les trottoirs trop étroits.

C'est laisser un repas dans le bas d'un escalier.

C'est voir son fils sur un écran de téléphone.

C'est fêter son anniversaire seul avec son amoureux, comme dans le temps.

C'est se réunir virtuellement à 17 heures pour briser la solitude.

C'est prendre des nouvelles de belle-maman du haut de son escalier.

C'est se retirer dans le silence pour reprendre son souffle.

C'est compter les jours jusqu'à quatorze.

C'est marcher seul, à l'ombre.

C'est voir sa fille, de loin, qui doucement s'arrondit et réaliser que la vie suivra son cours malgré tout.



#Ça va bien aller



80 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout