Pour toi

Dernière mise à jour : juin 1

J'ai pour toi très loin une promenade

Sur un sable doux

Des milliers de pas sans bruit, sans parade

Vers on ne sait où (Gilles Vigneault)


Dès notre arrivée, un cerf est apparu devant nous. Petit-fis a d'abord eu peur; il n'avait jamais rencontré cet animal autrement que dans les livres. Le cerf a levé la tête vers nous comme pour nous saluer puis est tranquillement retourné dans les bois. Il est reparti retrouver ses petits dira son père.


Durant tout le séjour, petit-fils parlera de "Bambi" et de ses petits. Il voudra retourner là où il nous est apparu comme pour bien marquer le moment.


Nous avons passé beaucoup de temps à nous promener dans les bois pour faire connaissance avec les arbres en guettant le bruit des loups. La main de petit-fils a touché à leur écorce et à la mousse couvrant leurs pieds. J'entends encore sa voix me demander: Encore une petite marche grand-maman svp?


Petit-fils numéro deux ne marche pas encore, mais ses grands yeux bleus voient tout ce vert et tout ce bleu et apprendra très tôt les enseignements de la nature: le recueillement, l'humilité, la présence.


Nous sommes allés à la rivière du Diable, là où le courant entraine tout sur son passage. Le regard de petit-fils s'est posé pour un instant sur l'horizon et j'ai voulu pour lui que la nature l'étreigne si fort qu'il lui faille y retourner toujours.







70 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Un monde